vendredi 22 janvier 2010

L'audit, porte d'entrée de l'IE dans l'entreprise

Comme en ont témoignées les 3e Assises de l'Intelligence Economique qui se sont déroulées au mois de décembre à Bercy, l'intelligence économique (IE) souffre encore de réductionnisme.

Bien souvent les entreprises y arrivent à la suite de difficultés qu'elles rencontrent. Or l'audit constitue une mesure de contrôle et d'expertise largement admise et sollicitée par les sociétés. Dès lors ne pourraient-ont pas essayer de préconiser la mise en place d'un système d'IE à la suite d'un audit demandé par l'entreprise? M. Bernard Besson et Jean-Claude Possin recommandent en effet de réaliser des audits d'IE afin d'aider les entreprises à régler leurs problèmes tout en leur démontrant l'intérêt de posséder un système d'IE fiable et complet dans le but d'anticiper de futurs désagréments (1).
Cet audit, construit autour de 26 critères, permet de rationaliser l'IE et de la présenter aux entreprises non plus comme une discipline souvent floue et parfois même sulfureuse, mais comme un véritable moyen d'optimiser le fonctionnement de la société. Il s'agira en effet de faire apparaître les points faibles du cycle de l'information afin d'adopter un comportement proactif sur les problèmes que ces déficiences pourraient causer.


    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire