vendredi 3 avril 2009

La loi Hadopi : une obligation de sécurité qui tue le logiciel libre ?

La loi Hadopi qui consiste, entre autres, à définir les sanctions et les modalités de celles-ci contre tout internaute téléchargeant du contenu protégé sur internet vient d'être adoptée par les députés (1). Elle indique que tout téléchargement illégal sera punit par une coupure de l'abonnement internet (1 mois à 1 an) après deux rappels à l'ordre (mail puis courrier recommandé). Au delà des différentes critiques sur la fracture numérique qui risque de s'amplifier (internet est devenu une des premières sources d'informations (2)), il est important de remarquer que ce n'est pas l'internaute en lui même qui est responsable mais bel et bien le propriétaire de la connexion internet. Ainsi, si votre connexion est piratée, ce qui peut être très rapide (3) en fonction du protocole utilisé, vous êtes tenu responsable des méfaits du pirate !
Pour parer à ce risque plus que réel, la loi prévoit des "mouchards" permettant de prouver sa bonne foi.
Il s'avère que ces solutions ne sont compatibles qu'avec des systèmes d'exploitation payants !!!
L'April (4) demande l'interopérabilité de ses systèmes, afin de les rendre compatibles avec Linux, et dénonce un projet de loi inacceptable.

Espérons pour les petits budgets, qu'il ne faudra pas pirater windows, pour être à l'abri des pirates de sa ligne internet !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire