mardi 28 juillet 2009

Etats-Unis – Chine : coopération et entente

Lors de ce premier sommet sino-américain de l’ère Obama, le dialogue stratégique et économique fut sans précédent. Les discussions et la délégation furent exceptionnelles : 150 officiels chinois parmi lesquels le vice premier ministre et le ministre des affaires étrangères.

Mais il n’est pas facile de trouver un terrain d’entente entre ces deux pays aux intérêts économiques inextricablement imbriqués. Premier créancier des Etats-Unis, la Chine est la principale détentrice mondiale de bons du Trésor américain et Pékin craint de voir le plan de relance de Barrak Obama conduire à une inflation qui réduirait leurs valeurs. Le Secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, a assuré aux chinois que le Gouvernement américain faisait tout son possible pour réduite son déficit. Il a également souligné le rôle des consommateurs chinois dans la relance de la croissance mondiale.

« La Chine a réussi a transformé son économie grâce à une part plus importante accordée aux dépenses, notamment pour la consommation. C’est une contribution importante à notre défi mondial pour provoquer une croissance mondiale plus rapide mais aussi plus équilibrée et durable. »
Timothy Geithner, Secrétaire Américain au Trésor, premier sommet sino-américain

Fin janvier, les Etats-Unis avaient accusé Pékin de surévaluer le yuan pour soutenir les exportations, une question qui avait empoisonné les relations entre les deux pays sous l’administration Bush.

Lors de ce sommet, la question monétaire n’a délibérément pas été évoquée, preuve de la volonté de Washington d’éviter les questions qui fâchent avec ce partenaire prioritaire.

Sources :
Florian Inaudi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire