jeudi 20 novembre 2008

The Obama Show

Le 4 août 2008 après huit ans d’occupation républicaine de la Maison Blanche, les Etats-Unis ont choisi de passer la main au clan démocrate en élisant un afro-américain nommé Barack Hussein Obama.
Cette élection entre ainsi dans l’histoire comme un évènement majeur lorsque l’on sait que la communauté afro-américaine n’a obtenu le droit de vote que quarante ans auparavant. Il est intéressant d’observer l’impact et l’emprise qu’ont eut ces élections dans notre pays et sur tout le continent. Depuis l’investiture du candidat le 4 juin 2008 au parti démocrate une véritable "Obamania" s’est abattue sur l’Europe comme un vrai raz de marée. Ce fut le début d’une folle et vibrante course à la Maison Blanche, parsemée d’embuches, d’obstacles, de batailles mais aussi de rencontres bénéfiques. Une campagne sous forme d’un réel show à l’américaine mêlant intrigues, rumeurs et désinformation.
Il nous est apparu que ces concepts s’apparentent à ceux mis en œuvre dans une démarche d’intelligence économique et de maîtrise de l’information. Nous avons distingué plusieurs étapes dans cette conquête ultime. La première est relative à la construction d’une réelle réputation ultra positive du candidat Obama enrichie par l’influence fondamentale du tout Hollywood. La deuxième étape concerne ensuite les multiples rumeurs qui sortirent en parallèle et selon lesquels il semble que le peuple américain ait mis au pouvoir un fou pactisant avec le démon d’Al Qaïda, qui plus est, terroriste ! Enfin la troisième étape sera l’analyse de la manière dont tout cela a pu conduire à l’élection de Barack Hussein Obama.

1er épisode: Sortie le 4 Novembre 2008 du nouveau Blockbuster Américain « The Black House » avec Barack et Michelle Obama et la participation exceptionnelle de George Clooney, Matt Damon, Scarlett Johansson, Halle Berry…


Lequel, entre l’industrie du cinéma américain et le monde politique influence-t-il l’autre ?

Le grand écran hollywoodien s’est très régulièrement inspiré des évènements politiques de son pays : « JFK » d’Oliver Stone, « Syriana » de Stephen Gaghan, tous les films abordant le conflit du Viet Nam, « Hair » de Milos Forman, « Apocalypse Now » de Francis Ford Coppola, "M.A.S.H" de Robert Altman…et bien d’autres.
Ainsi le personnage du président de la République et l’armée s’avèrent représenter deux figures fondamentales du cinéma. Il est donc évident que les réalisateurs et scénaristes utilisent largement tous les évènements politiques du pays. Ceux-ci vont de la sorte soit encourager soit dénoncer les diverses actions du gouvernement. C'est ce que nous retrouvons notamment au travers de films documentaires depuis peu avec un réalisateur comme Michael Moore prenant une position claire contre le "lobby" des armes, le président George W. Bush ou le système de santé américain.

Cependant il semble que la réciproque soit aussi effective. Nous nous en sommes aperçus récemment avec la campagne présidentielle américaine. Celle-ci a propulsé sous les feux de la rampe le candidat Obama soutenu par toute l’élite du cinéma hollywoodien (Will Smith, George Clooney, Matt Damon, Edward Norton, Forest Whitaker, Morgan Freeman) mais aussi les acteurs du petit écran (Jennifer Aniston, Ellen Pompeo, Zach Braff) généralement adorés et écoutés du public américain, mais aussi européen.

Il s’agit là d’analyser comment une industrie aussi puissante en terme d’image peut finalement transposer son influence en faveur d’une personne. Il nous apparait en fait que lorsque Hollywood décide de soutenir une personne celle-ci gagne une forte puissance au niveau de sa notoriété. Par exemple lorsque Al Gore commença à être soutenu par divers acteurs et chanteurs, son livre « An inconvenient truth » vit ses ventes exploser et bien entendu il y eut le concert du 7 juillet 2007 « Live Earth » médiatisant largement le problème du réchauffement climatique.

L’impression qui nous a été donnée avec ces élections 2008 est qu’au final le candidat Obama fut connu et célébré par toute l’Europe peut être plus du fait de ce que représente son histoire à nos yeux, en tant qu’afro-américain et en souvenir des diverses luttes menées et des grands noms qui en sont nés, que sur un réel programme que peu d’entre nous connait réellement.

Pour aller plus loin, quelques lectures intéressantes :

  1. "Hollywood-Washington : comment l'Amérique fait son cinéma ?" de Erwan Benezet et Barthélémy Courmont, éd. Armand Collin.
  2. "Hollywood, le Pentagone et Washington : les trois acteurs d'une stratégie globale" de Jean Michel Valentin.

Dans le prochain épisode, nous nous attacherons aux multiples et folles rumeurs parues sur le candidat. Selon ces dernières Obama serait un étrange personnage mettant en jeu la sécurité du pays !

Emmanuelle Renson

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire