samedi 27 février 2010

Google Buzz : La Centralisation du Partage selon Google

Le Google nouveau est arrivé, et il va buzzer ! Google Buzz est le nouveau service de Google, et la firme de MoutainView se lance dans le web social avec brio. Le service permet une agrégation des différents services 2.0 auxquels sont inscrits les utilisateurs. Pour faire encore plus simple, c'est une version améliorée de FriendFeed avec une optimisation des techniques de partages, notamment avec l'intégration de la technologie Google Wave. Réponses instantanées et mise à jour en temps réels sont donc au rendez-vous, avec un rendu des plus agréables.

L'importance de cette nouvelle plateforme peut paraître assez anodine pour la plupart des utilisateurs. Mais l'intégration de Google Buzz dans Gmail est ce que l'on apelle une Killer Feature. En effet, la barrière des "Early Adopters" risque d'être rapidement franchie, et c'est cette dernière qui a causé tant de dommage à FriendFeed dans sa conquête du grand public.

Ainsi, il s'avère désormais simple de partager avec ses contacts des nouvelles, des informations, des articles et tout cela automatiquement grâce à ce hub. Mais le plus intéressant est surement à venir. En effet, Google Buzz permet de cibler ses mise à jour en fonction de groupes de contacts, et nous avons la possibilité d'être notifié par mail des nouveaux commentaire, et d'y répondre directement via Gmail grâce à un module intégré. Ces synergies entre les services Google créent réellement du sens et rendent Google Buzz compétitif.

Avec la future intégration de Google Buzz dans la suite Google Apps, les collaborateurs d'une entreprise pourront échanger via ce média et pourront cibler les destinataires pour plus d'efficience. La stratégie de la firme est donc assez claire : centraliser les usages autour de sa plateforme qui rencontre le plus de succès (Gmail), rendre l'expérience utilisateur plus riche et le partage plus intuitif avec de multiples fonctionnalités.

Et en moins de 24 heures, Gbuzz reçoit une critique très favorable, et les usages suivent. Avec tout ces outils de partage, il aussi falloir trouver du temps pour travailler !

En savoir plus :
Hugo Amsellem

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire