samedi 27 février 2010

Intelligence économique et normes financières

Intelligence Economique et normes financières... rien à voir apparemment ? Oh que si !

Dans mon livre sur la gouvernance mondiale (2006), j’expliquais par quels mécanismes l’Union européenne en était arrivée à mettre en place des normes comptables directement issues d’un organisme sis à Londres, l’IASB, et dépendant d’une fondation américaine. Il faut noter que le travail de l’IASB n’avait rien de secret et quand les entreprises et banques françaises ont découvert ces normes avec effroi, elles ne pouvaient s’en prendre qu’à leur défaut de veille. Ce qui n’a pas été le cas de toutes, loin s’en faut. Ces normes ont directement profité aux cabinets conseils en termes de formation et d’audit.

Aujourd’hui, la nouvelle Autorité des Normes Comptables créée début 2010 est chargée par le ministre de l’Economie de réfléchir et prendre sa place sur les nouvelles normes qui pourraient être proposées. C’est un début : en dehors du travail remarquable réalisé par l’AFNOR et quelques autres organisations, il est temps en France que l’on se préoccupe au plus haut niveau de l’incidence de toutes les normes internationales en cours d’élaboration, notamment dans les domaines financier, environnemental, de responsabilité sociale. En 2002, nous produisions un article dans Problèmes économiques sur la concurrence par les « normes morales ». La question n’a fait que se développer depuis...

Dans le mastère en Intelligence Economique et Management des Connaissances de SKEMA, nous sommes particulièrement attentifs à ces questions qui relèvent de l’intelligence économique internationale, c’est-à-dire de démarches discrètes et concurrentielles, pour plusieurs de leurs facettes. Nos étudiants y reçoivent une formation opérationnelle par les meilleurs experts, à la fois pour détecter et pour agir sur ces normes.

Claude Revel

Liens

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire