mercredi 13 juin 2012

Le développement des "smart grid"


Le smartgrid qui signifie réseau de distribution d’électricité intelligent est une technologie utilisant les informations sur le réseau électrique et l’informatique pour améliorer la production, la distribution et la consommation. Cette technologie doit permettre d’optimiser l’offre et la demande entre les producteurs et les consommateurs. A l’aide de capteurs et de systèmes d’analyses, l’énergie est optimisé : en lisant la production, en améliorant la disponibilité des unités de production, en réduisant les pertes en ligne et en permettant la compatibilité des différents réseaux.

La technologie smart grid pourrait rendre plus efficace de 5% le réseau américain dans un premier temps, d’après le Département de l’Energie des Etats-Unis et devrait permettre une économie de 46 à 117 milliards de dollars d’ici à 2023. De nombreux pays s’intéressent à cette technologie comme la Chine, le Japon, l’Inde, la Corée, le Brésil et l’Europe. "La meilleure des énergies est celle que l’on ne consomme pas".
  
En Europe, un grand projet est en développement, le super smart grid. Ce projet doit permettre de répondre à plusieurs problématiques comme la réduction émissions de CO2, l’amélioration de la sécurisation d’approvisionnement et de l’indépendance énergétique par le biais du renforcement de l’inter connectivité et le partage dans l’ensemble des pays européens.


source : ERDF Distribution

En France de nombreux acteurs de l’énergie participent à ce projet, ERDF, EDF, GDF-Suez et d’autres acteurs moins grands. ERDF a développé un compteur nommé « Linky » qui doit permettre de gérer à distance certains  équipements pour faciliter la gestion de la charge électrique qui transite sur les réseaux (exemple : pilotage de la charge des véhicules électriques, pilotage de la mise en marche des machines à laver). 

Avec cette technologie et toutes les informations recueillis sur le réseau électrique, la France et le reste de l'Europe pourraient utiliser uniquement des énergies propres, sures et renouvelables d'ici 2050.

Cependant il y a un problème avec ces informations transmises sur le réseau, qui est la sécurisation des données. En effet, toutes les données collectées par "Linky" rassemblent des informations précises sur notre consommation et notre mode de vie (heure de réveil, utilisation de certains appareils, etc...), ce qui relève du respect de la vie privée. La CNIL (Commission de Nationale de l'Informatique et de Liberté) est intervenue afin d'obtenir une meilleure sécurité et confidentialité des données sur le réseau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire