mardi 1 mars 2011

L'Intelligence Collective : Solution pour sortir de la crise ?

Le 8e petit déjeuner-débat du Cycle Innovation & Connaissance (campus Paris - La Défense), le 25 janvier 2011, en association avec l'association des diplômés de SKEMA, m'a donné l'opportunité d'assister à une conférence portant sur la thématique : "Intelligence collective et économie du don".

Une courte vidéo valant bien mieux qu'un long discours, laissons l'intervenante elle même, Thanh Nghiem, Présidente fondatrice de l'Institut Angenius, se présenter et annoncer les divers points abordés lors de cette matinée :

Source Dailymotion skemaexpert.
"Aux autres ouvrières restées dans la colonie, l'abeille découvreuse indique, par danses, la direction des fleurs particulièrement intéressantes à butiner."
Wikipedia
Je propose, au travers de ce(s) billet(s), de vous faire partager une des "danses" de Thanh Nghiem.

Alors que nous devrions voir cette année la population mondiale atteindre les 7 milliards d'individus, se pose toujours la question de savoir comment nous pourrions mieux vivre ensemble.
En effet, le mythe d'une croissance infinie dans un monde fini a causé un dépassement important de notre empreinte écologique, où 20% de la population (parmi la plus développée) en est responsable des 80%.

Le phénomène de mondialisation de ces dernières décennies a aussi entraîné une forte augmentation de ce que l'on nomme en thermodynamique l'entropie : le niveau de désorganisation d'un système.
Ce désordre se traduit également au niveau culturel et social par une érosion progressive du sens et des valeurs, cette dernière notion étant de nos jours bien souvent confondue avec le prix.

Face à ce contexte actuel de crise aux formes multiples, la lenteur du changement est malheureusement encore et toujours d'actualité malgré l'urgence des défis en cours.
A l'image de la récurrence de plus en plus fréquente des catastrophes naturelles, ces symptômes devraient pourtant constituer des signaux forts nous amenant à revoir notre positionnement présent.

Afin d'anticiper correctement cette inévitable mutation, la réponse à ces enjeux semble bien d'induire l'intelligence à grande échelle en trouvant des solutions et des moyens permettant de relier durablement l'individuel et le collectif.

Comme l'explique notamment Daniel Tammet dans son livre "Embrasser le ciel immense", l'intelligence est une notion bien trop complexe pour que sa (tentative de) mesure soit réduite au simple quotient intellectuel ou QI.
Elle a fait et fait encore l'objet de nombreux débats sur la manière de la concevoir, ce qui montre également son caractère subjectif et multiple.


Si l'on s'en réfère à l'étymologie, le mot "Intelligence" dérive du latin inter-ligare (entre-lier) et exprime donc l'aptitude et la capacité à relier les éléments (de notre environnement et de nous mêmes).
Il peut aussi s'agir de savoir lire entre les lignes déjà tracées ce qui nécessite au préalable une certaine émancipation et liberté de penser.

L'intelligence collective est un terme apparu suite aux observations faites en éthologie sur les nuées d'étourneaux, les bancs de poissons ou encore les colonies de fourmis, de termites et d'abeilles.
Elle cherche à expliquer comment des richesses étonnantes sont produites de l'organisation sociale complexe de ces multitudes : l'expression "le tout est plus que la somme des parties" en retranscrit très bien l'essence.

Au niveau de nos sociétés humaines, le phénomène s'observe assez facilement pour des groupes de petites tailles (tels que dans une équipe de handball ou dans un groupe de jazz par exemple).
Les travaux d'Elinor Ostrom et d'Oliver Williamson, prix Nobel d'économie 2009, ont également montré que l'intelligence et l'action collective constituent une véritable solution alternative (à la nationalisation ou privatisation) au problème de la "Tragédie des biens communs".

La mise en place de modèles collaboratifs et d'une organisation apprenante fait notamment partie des principes permettant son émergence dans une population plus importante d'individus.
Une autre chose fondamentale est de créer un espace physique ou virtuel dont l'architecture soit conçue de manière à donner à ses acteurs la faculté de voir et percevoir l'ensemble de ce qui s'y déroule (Holoptisme).

Wikipedia est ainsi un exemple pionnier en matière d'intelligence collective, de part son système de collaboration et de cooptation non pyramidal basé sur la vérifiabilité plutôt que sur une vérité érigée en absolu.


Sources et liens :

Damien Boisbouvier

Billet édité le 30.05.2011 : Ajout du nuage de tag, Modifications et ajout de liens hypertextes, Ajout de contenu sur la tragédie des biens communs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire