mercredi 24 août 2011

Facebook et les dangers d’un système de reconnaissance faciale généralisé

La nouvelle arme pour le contrôle d’internet s’appelle la reconnaissance faciale (source: NANOJV).

Tous les grands cherchent à maîtriser cette technologie. Apple utilise la reconnaissance faciale dans son système d’exploitation mobile (iPhoto), Google l’utilise dans Google + et dans Picasa, et désormais Facebook qui, après l’acquisition d’une start-up israélienne spécialisée sur la réalité augmentée (Face.com), l’utilise aussi sur les photographies.

Ce système de reconnaissance faciale facilite l'identification des personnes qui y figurent. Même si cette fonctionnalité peut-être désactivée, elle est par défaut activée et permet à l'usager un gain de temps en identifiant un seul visage sur une seule photo, le système prenant le relais et identifie la même personne sur l’ensemble de l’album. (source : blog officiel de Facebook).

Le déploiement de cette technologie suscite donc de nombreuses inquiétudes. Cité par l'agence Reuters, Marc Rotenberg, président de l'Electronic Privacy Information Center (EPICl), craint que les données personnelles des utilisateurs, comme les adresses emails, puissent être associées aux photographies annotées dans les bases de Facebook (source: Lemonde.fr)

Le développement rapide de ces technologies nécessite une régulation et un contrôle accru des autorités européennes. Car autrefois utilisées exclusivement par les agences de renseignements, elles entrent maintenant sur internet et peuvent être un réel danger pour l’utilisateur, ainsi qu'une vrai atteinte à sa vie privée.

A.M.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire